La conception de retour


Pour mieux nous connaître la thématique relative au projet matériel du retour nous faisons la recension de la contribution de Mattia Gelpi qui s’insère dans le cadre, toujours peu développé, des recherches sur les migrations de retour. Elle s’occupe, notamment, des « dynamiques cognitives et sociales » qui sont à la base des projets de retour au Sénégal, finalisés à la création et au management d’une entreprise.

Quels sont les facteurs qui exercent une influence plus ou moins directe sur la faisabilité desdits projets ? Voici la question qui pourrait résumer une bonne partie des interrogations soulevées par Gelpi.

Parmi les variables énumérées dans les entretiens réalisés (9 hommes, 1 femme, avec une expérience migratoire minimale de 5 ans dans la province de Bergamo), on retrouve des éléments déjà connus dans la littérature spécialisée ainsi que des aspects (partiellement) novateurs. Pour les premiers : l’expertise acquise pendant le séjour à l’étranger, les ressources (en termes de capital social, économique et culturel) cumulées et le profil socio biographique des migrantes. Pour les deuxièmes : les caractéristiques du lieu d’origine (milieu urbain vs. milieu rural) ainsi que celles de la famille de provenance.

L’analyse des motivations du retour (regroupements familiaux, crise économique, situation socio juridique des enfants, mutations législatives)  est suivie par celle, plus stimulante, de l’idéation et de l’élaboration du projet de retour, avec les risques (perçus) liés à sa réalisation.  Les composantes évoquées se référent à la typologie de l’entreprise à implanter, aux programmes institutionnels d’appui à la création d’entrepris, aux ressources financières et humaines nécessaires au lancement du business envisagé. Le cadre familial – entendu dans sa dimension éminemment transnationale – se dresse comme pivot de tout projet de retour. Incontournable dans la phase d’idéation, il est perçu et décrit (à quelque exception près) comme une structure d’amortissement des risques de faillite car associé à une certaine confiance pour la gestion transparente des affaires à gérer.

En dépit de l’exigüité de l’échantillon, l’article met en exergue le rôle complexe, mais fondamental, des familles tout en insistant aussi sur le caractère dynamique – parfois transitoire – des retours et des activités connexes.

Documents