Le projet MAFE


Le projet MAFE nait en 2005 pour collecter des données inédites sur les migrations entre l’Europe et l’Afrique subsaharienne. Fruit d’une coopération internationale entre plusieurs centres et instituts de recherche, MAFE a permis la réalisation d’une étude « multi site », basée sur des « échantillons transnationaux » (Sénégal, République démocratique du Congo, Ghana, Pays Bas, Belgique, Royaume Uni, Italie, France et Espagne). La phase de collecte des informations proprement dite a eu lieu entre 2008 et 2009.

L’impressionnante base de données (qui reste, en partie, à exploiter) a été créée en recourant à deux outils d’investigation : un questionnaire individuel et un questionnaire (« questionnaire ménage ») destiné à certains ménages concernés par des projets migratoires. La méthodologie d’analyse employée a fait recours, en prévalence, à la statistique et à l’économétrie.

Le total des questionnaires individuels est de 1500 unités pour l’Afrique (dans les trois capitales des pays sélectionnés) et de 1450 pour les pays européens (300 congolais, 300 ghanéens et 450 sénégalais rejoins dans leurs lieux de destination). A cela il faut ajouter les 4000 (environs) ménages interpellés en Afrique, tous en milieu urbain.

En ce qui concerne le Sénégal, la recherche s’est focalisée sur la seule région de Dakar, en rentrant en contact avec 1140 ménages,  60% desquels abritait au moins un migrant « actif » au moment des enquêtes (2008).  L’échantillon sénégalais présente certainement des risques de surestimation et sous-estimation de certaines variables à cause de sa spécificité extrême. Néanmoins, pour pallier partiellement ces difficultés, des questionnaires individuels ont été soumis à plusieurs migrants sénégalais installés dans les 3 pays européens choisis (France, Espagne, Italie) et originaires de différentes régions sénégalaises.

Les quatre axes thématiques principaux du projet MAFE sont :

  • Modifications et tendances actuelles des modèles migratoires (juvénilisation, féminisation, fractures intergénérationnelles ; changements des pratiques et de trajets migratoires)
  • Eléments déterminants dans la conception et la mise en œuvre des projets migratoires (dans toutes leurs phases)
  • Intégration économique des migrants dans les pays de destination, et réinsertion (professionnelle, entrepreneuriale, sociale etc.) des migrants de retour
  • Migrations internationales et changements familiaux

 

Le site du projet met à la disposition une documentation exhaustive qui permet de suivre l’exploitation progressive des données et de s’orienter parmi les différents problématiques abordées.

D’un point de vue sociodémographique, et en se référant spécifiquement au Sénégal, MAFE représente certainement le projet le plus articulé jamais réalisé.  

Le projet MAFE