Le rôle précurseur du cyber-activisme africain

«La richesse de notre génération est que nous sommes des individus à moitié numériques: un peu réels, un peu virtuels».
Un excellent reportage de Andrea de Georgio sur «International».
Voir ici pour approfondir.